Tunisie – Masturbation : votre depute au c?ur de la version locale de #MeToo

Tunisie – Masturbation : votre depute au c?ur de la version locale de #MeToo

Une Tunisienne prenant part a une manifestation “MeToo”

L’indignation causee par un fera divers impliquant votre parlementaire a donne lieu a maints temoignages de dames disant avoir ete victimes d’agressions ainsi que harcelement sexuels.

Sur les reseaux sociaux, les temoignages sont partages avec le hashtag #EnaZeda, traduction en arabe tunisien de “MeToo” – commentaire d’ordre et mouvement lances en octobre 2017 par l’actrice Alyssa Milano Afin de liberer la parole des victimes d’agressions et de harcelement sexuels.

Lire aussi :

“de nombreuses familles le cachent”

L’homme apparaissant sur les photos est 1 depute recemment elu. Zouheir Makhlouf dement qu’il se masturbait et soutient que celui-ci est dans le point d’uriner dans une bouteille, car dit diabetique.

Plusieurs jeunes filles portant des T-shirts #EnaZeda se seront rassemblees recemment en face du siege du Parlement tunisien, au cours d’la seance inaugurale d’une nouvelle legislature. Elles exigent que l’affaire fasse l’objet d’une enquete.

Le depute jouit de l’immunite parlementaire, aussi si un juge est en train d’examiner l’affaire.

Lire aussi :

Les images ont ete prises en octobre avec une etudiante qui declare avoir ete harcelee sexuellement via le politicien.

L’indignation suscitee via une telle affaire a incite l’organisation non gouvernementale Aswaat Nisaa – qui signifie “Voix de femmes” – a creer 1 groupe Facebook appele #EnaZeda, offrant a toutes les victimes une plateforme de partage de leur experience. Et nos moderateurs du groupe ont ete choques par nos revelations.

Un deluge de temoignages

“Notre pedophilie et l’inceste seront plus frequents que nous ne voudrions l’admettre”, a declare a Notre BBC la moderatrice du groupe, Rania Said.

“de nombreux familles le cachent, ne sachant meme jamais comment gerer ca”, dit-elle.

Notre page du groupe Facebook #EnaZeda compte maintenant environ 25 000 membres, ainsi, des milliers d’autres membres attendent que un exige d’adhesion soit approuvee. Elle est envahie d’un deluge de temoignages, d’allegations de viol ainsi que harcelement sexuel.

Credit photo, Ibrahim Guedich

Des Tunisiennes reclament une enquete i  propos des photos montrant 1 homme se masturbant.

Plusieurs accusations ont ete portees contre des militaires, des policiers, des universitaires, des responsables d’ecoles, de medias et des proches.

Cela n’y a nullement que ces dames qui font des accusations. Des hommes ont egalement declare avoir ete victimes d’agressions ainsi que harcelement sexuels.

L’ampleur des temoignages a surpris Aswaat Nisaa, surtout en ce qui concerne la maltraitance des enfants. “Au debut surtout, il y avait tellement d’histoires i  propos des oncles, les freres, nos coloc’, nos gars du boutique du quartier”, dit Mme Said.

“Je ne voulais jamais etre coupable de ca”

Aswaat Nisaa a mis la BBC en rapport avec une femme de 36 ans, qui dit avoir ete agressee avec le mari de sa tante quand elle avait 14 ans. Elle avait retrouve le couple, apres avoir ete battue par son pere.

“Cela a commence via m’embrasser sur la bouche et a toucher mes seins. Je ne comprenais nullement votre qu’il faisait parce que. je n’avais encore aucune experience sexuelle. Personne ne m’en avait parle”, raconte-t-elle.

Lire aussi :

Les attouchements ont dure plusieurs semaines, se souvient la petit femme. “c’est monte sur moi et a essaye de me forcer, puis j’ai commence a crier. Et il a retourne peur parce que ma tante, sa femme, dormait dans l’autre piece”, se rappelle-t-elle.

Notre petit copine en a parle a certains membres de une famille qui, d’apri?s ses dires, ne croyaient pas a l’incident, suggerant que c’etait un signe d’affection de le oncle.

“Ma mere m’a dit : ‘J’ai vecu des choses comme ca, je ne crois jamais que votre soit si terrible’. Elle a dit qu’elle ne pouvait jamais se resoudre a parler de l’incident a toutes les autorites. Si je l’accusais, meme si j’en avais le droit, j’aurais detruit bien un reseau familial. Je ne voulais nullement etre coupable de ca.”

Credit photo, Ibrahim Guedich

#EnaZeda donne aux femmes la liberte de dire De quelle fai§on elles ont ete sexuellement agressees.

En 2017, le Parlement tunisien a adopte une loi historique pour abriter les femmes contre l’ensemble des formes de violence.

Divers observateurs seront alles jusqu’a decrire la Tunisie comme l’un des pays nos plus progressistes une region, et peut-etre du monde, car une fois qu’une plainte est officiellement deposee, aussi si la victime change d’avis, la procedure legale continue, en vertu de la loi votee en 2017.

Mais Fadoua Brahem, une avocate qui s’est occupee de plusieurs cas d’abus sexuels, a declare a la BBC que J’ai loi etait encore “dans https://datingmentor.org/fr/coffee-meets-bagel-review/ la phase de transition de son application”.

“Une aide psychologique et financiere”

Mes victimes d’agressions sexuelles ont du mal a continuer en justice nos auteurs de ces actes, la loi dit tournee en derision par la culture locale.

Selon Fadoua Brahem, le depot de la plainte aupres d’la police reste le premier obstacle auquel seront confrontees les victimes. Depuis souvent des tentatives de dissuasion venant de la famille et des autorites chargees de faire respecter la loi, dit-elle.

Le systeme de sante expose egalement les victimes a quelque chose d’humiliant, puisqu’il n’existe jamais d’etablissements de sante specialises dans le traitement des cas de viol.

Lire aussi :

“Une victime a besoin d’une aide psychologique et financiere pour obtenir gain de cause – il n’existe pas de dispositif accessible a tous”, a souligne Mme Brahem.

Ce que fait #EnaZeda, c’est garantir a n’importe qui la liberte d’etre honnete, au sujet des agressions et le harcelement sexuels, avec la perspective que i§a va promouvoir l’education sexuelle, tant a la maison qu’a l’ecole.

Dans cette video, une manifestation de dames en Tunisie :

Des Tunisiennes reclament des droits socio-economiques

“En Tunisie, le caractere sacre du corps de l’enfant n’est pas respecte. Nous sommes (…) un peuple tres tendre quand il s’agit de toucher et d’embrasser. Les parents comprennent peut-etre que celui-ci y a dorenavant des choses qui ne devraient jamais arriver ou qu’ils doivent etre plus vigilants”, analyse l’avocate.

“Integrite physique”

Selon Rania Said, les messages postes sur la page Facebook #EnaZeda montrent 1 vrai changement d’attitude, leurs auteurs essayant de faire quelque chose de concret pour mettre fin aux agressions sexuelles.

“Une avocate a declare qu’elle serait prete a defendre gratuitement les victimes des violences sexuelles. De nombreuses parents ont reagi en partageant des ressources, des livres Prenons un exemple, sur l’integrite physique des enfants (…). Ils nous remercient…” raconte Mme Said.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *